fbpx

Crapaud commun

Crapaud commun

Famille : Bufonidae

Dénominations

Nom scientifique : Bufo bufo (Linnaeus, 1758)
Noms communs Français : Crapaud commun, Grapet, grapaud, crapaud vulgaire
Noms communs internationaux : Common toad, european toad (GB), Rospo comune (I), Sapo común (E), Erdkröte (D), Gewone pad (NL)

Description

Bufo bufo est le plus grand des crapauds d'Europe et le plus commun. Il est massif, court sur pattes et trapu.

Les mâles sont beaucoup plus petits et leur taille varie de 8 à 10 cm. La taille des femelles varie quand à elle de 10 à 15 cm.

La pupille sombre de ses yeux est horizontale et l'iris est quand à lui doré ou cuivré. Son museau possède une forme arrondi.

Sur la face dorsale, la peau est sèche et recouverte de pustules ressemblant à des verrues. Il s'agit de glandes sécrétant un mucus permettant de préserver l'hydratation et l'élasticité de son épiderme. La couleur de sa face dorsale varie beaucoup : grisâtre, verdâtre, brunâtre ; elle est uniforme. La face ventrale va du brun-roux au blanc gris en passant par le jaune sale, avec une série de petites taches foncées. La face interne de ses cuisses est rose.
Derrière les yeux se trouvent les volumineuses glandes parotoïdes qui s'écartent vers l'arrière.
Le crapaud commun a quatre doigts à la main et cinq au pied dont les orteils sont presque entièrement palmés.
Il n'a pas de sac vocal.
Le mâle a des callosités nuptiales (excroissances noirâtres et rugueuses) sur les 3 premiers doigts, particulièrement visibles pendant la période de reproduction.
Bufo bufo est une espèce nocturne sauf pendant la période de reproduction.

Alimentation

Le crapaud commun se nourrit essentiellement d'insectes et d'Invertébrés divers qu'il capture avec sa langue collante.

Reproduction

Les premiers regroupements de Bufo bufo s'observent au début du printemps à la sortie de l'hibernation.
Il semble que pour sortir de son hibernation, Bufo bufo à besoin d'une température atteignant 5°C au coucher du soleil combiné avec une humidité relative d'environ 60%. Une nuit d'une durée inférieure à treize heures semble également nécessaire. La femelle sort de son hibernation un peu plus tard.
La saison de reproduction s'étend sur une période de un à deux mois. Elle débute au plus tôt fin février pour se terminer au plus tard mi-avril.

Les plans d'eau situés en milieu relativement ouvert et en lisière de forêt sont des sites pour la reproduction. Ils drainent le crapaud commun dans un rayon d'environ 1 km pouvant aller parfois jusqu'à 3 km.
Les crapauds communs se regroupent en nombre (de quelques dizaines à plusieurs milliers d'individus). Le crapaud commun est un habitué de son site de reproduction, c'est pourquoi la colonisation d'un nouveau site est très lente en cas d'élimination d'une population.

Les mâles sont en supériorité numérique, s'ensuit donc fréquemment des combats pour le droit de s'accoupler. Pendant le rut, le mâle harcèle la femelle avec maladresse pour finalement se hisser sur son dos. Le mâle enfonce alors ses mains dans les aisselles de la femelle. Ce sont des callosités nuptiales présentes sur trois de ses doigts pendant la saison de reproduction qui aident à maintenir la femelle durant l'accouplement qui peut durer des heures. L' instinct de reproduction du crapaud commun l'amène à s'accrocher à tout ce qui bouge (grenouille, poisson, autre mâle) et à ne lâcher prise parfois que plusieurs jours après.

Lorsque la femelle est enfin prête à pondre, le mâle commence alors à lui caresser les flancs. La ponte se présente sous la forme de deux longs cordons contenant trois ou quatre rangées d'œufs. Le mâle les saisit, les attache à une tige de plante et féconde les œufs au fur et à mesure. Son intervention est déterminante dans le développement ultérieur des œufs : si la ponte tombe dans la vase ou au fond de la mare, moins d'œufs arriveront à maturité ; de même l'étirement du cordon (œufs en deux rangées plutôt que trois ou quatre) améliore le taux de réussite. Un cordon peut mesurer jusqu'à 5 m de long, de 8 à 10 mm de diamètre, et contenir entre 2000 et 3500 œufs.

Dès qu'elle a pondu, la femelle quitte le lieu de reproduction. Le mâle quand à lui y reste plusieurs jours. Ils se dispersent ensuite vers les sites de séjour du printemps et de l'été.
L'œuf est un petit embryon noir dans une enveloppe transparente. Il mesure environ 2 mm de diamètre. Son incubation dure de 21 à 28 jours.
A l'éclosion, le têtard mesure entre 3 et 5 mm de long (il est parmi les plus petits des anoures). Il est de couleur noirâtre avec des petites taches marron. Sa petite queue à l'extrémité arrondie, ne se prolonge pas sur le dos. Ses yeux sont assez rapprochés. Il grandit jusqu'à une longueur de 40 mm.
Sa métamorphose en crapelet (jeune crapaud) s'achève en juillet lorsque les poumons prennent le relais des branchies et qu'il quitte la mare (taille de 7 à 12 mm). Cette sortie s'effectue en grand nombre et les crapelets se cachent dans les fissures, la vase, les pierres ou la végétation en attendant les températures douces ou la pluie pour s'éloigner de l'eau.
La maturité sexuelle est atteinte à 3 ans chez les mâles et 4 ans chez les femelles.
L'espérance de vie est d'environ 12 ans pour les mâles et de 9 ans pour les femelles.

Posté dans Amphibiens

Ils nous ont fait confiance

J'habite dans l'Oise et je pratique la randonnée en montagne l'été. J'ai découvert la randonnée près de chez moi grâce à Karuna Nature. Merci beaucoup.
Françoise P.
Très belle randonnée, un guide très intéressant. J'ai découvert un coin de forêt que je n'imaginais pas.
Elodie

Lettre d’informations nature

Inscrivez-vous à notre lettre d'information et recevez gratuitement nos infos nature.


© 2020 karuna nature. Tout droits réservés | Plan du site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGV et l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts et vous permettre l'utilisation de boutons de partages sociaux.